L’équipe du BTS électrotechnique de 2e année arrivée 6e au concours FANUC !

Thibault Daudin et Philippe Oram, étudiants en 2e année de BTS électrotechnique, sont arrivés 6e lors de la finale du concours d’intégration et automatisme de la commande numérique.

Cette finale s’est déroulée le mercredi 7 février 2024 sur toute la journée dans les locaux de la société FANUC à Lisses. Nous en profitons pour remercier FANUC pour son accueil et en particulier toute l’équipe CNC de chez FANUC pour l’organisation de ce concours. Au passage, un remerciement tout particulier à M Renaud Michel pour son accompagnement tout au long des étapes de ce concours.

Nos deux étudiants ont eu à réaliser 4 épreuves lors de cette finale :

  • Épreuve n°1 : sécurisation d’un parc machine. Cette épreuve consistait à réaliser la sauvegarde complète d’une CN (Commande Numérique) et à vérifier son bon fonctionnement.

Pour cette épreuve, les étudiants devaient charger leur AVP dans la cellule éducation, vérifier son bon fonctionnement et présenter et expliquer leur projet aux membres du jury.

  • Épreuve n°3 : Imprévu. Pour cette épreuve, les étudiants devaient déterminer les pannes présentes sur la machine, les résoudre et vérifier le bon fonctionnement suite à la remise en état.
  • Épreuve n°4 : développment d’une évolution de l’AVP. Pour cette épreuve, il s’agissait de développer une IHM (Interface Homme Machine) de transfert du cadre de fenêtre, adapter le programme ISO, adapter le programme automate (PMC) et paramétrer les axes de rotation.

À l’issue de ces quatre épreuves, ils ont participé tous les deux au quiz final en répondant à des questions sur FANUC et ses applications.

M Oram et M Daudin ont travaillé d’arrache-pied sur toute la journée et ont brillamment atteint la 6e place du concours sur les 10 équipes présentes pour cette finale. Un beau résultat pour cette deuxième participation du BTS électrotechnique à ce concours.

Les étudiants de 1re année ont pu assister à cette finale lors d’une visite. Espérons que cela aura susciter des vocations pour l’édition 2025 du concours.

Le BTS CIEL-IR brille au Challenge « Pass Ton Hack »

Capture The Flag

Au cœur de l’innovation et de l’excellence, les étudiants du lycée La Fayette ont récemment démontré leurs compétences en cybersécurité lors du challenge « Pass Ton Hack ». Cette compétition, réputée pour ses défis complexes en informatique, a été l’occasion pour nos jeunes talents de briller et de se distinguer, 22/1280 dans le couloir des post-bac.

Une Préparation exemplaire

Grâce à une préparation intensive encadrée par notre équipe pédagogique, nos étudiants ont pu affiner leurs compétences en cryptographie, sécurisation de réseaux, et analyse de vulnérabilités, se préparant à relever les défis du challenge.

Excellence et Cohésion d’Équipe

Pendant la compétition, l’esprit d’équipe et la cohésion ont prévalu. Nos étudiants ont collaboré avec efficacité, mettant en pratique leur formation et leur passion pour la cybersécurité, et ont obtenu d’excellents résultats, se démarquant parmi les participants.

Une Fierté pour le Lycée La Fayette

La réussite de nos étudiants au « Pass Ton Hack » souligne l’importance de l’enseignement en cybersécurité et reflète l’engagement du lycée à former les professionnels de demain. Nous sommes fiers de leurs accomplissements et encouragions la communauté éducative à continuer de soutenir ces talents émergents en informatique.

Vers un partenariat avec l’Observatoire de Paris

Une équipe du lycée La Fayette a été reçue par des ingénieurs du Pôle instrumental et chercheurs du LESIA, sur le campus de Meudon de l’Observatoire de Paris.

A cette occasion, nous avons pu visiter plusieurs installations qui ont besoin d’un rétrofit  et qui pourront faire l’objet d’un projet conduit conjointement par des étudiants de BTS CIEL-IR et de BTS Électrotechnique.

Le premier projet concernerait la remise en fonctionnement d’un sidérostat, instrument conçu par Léon Foucault, qui permet de corriger le mouvement de rotation de la Terre afin de renvoyer, grâce à un miroir, une image du soleil vers un instrument de mesure qui est fixe.

Le deuxième projet concernerait la grande lunette astronomique qui se trouve dans une coupole de 20 mètres de diamètre, construite en 1897 sur la partie centrale du château de Meudon.

Cette lunette est la troisième plus grande au monde avec ses 16,2 mètres de longueur et dispose de deux optiques pour réaliser à la fois des observations avec l’œil et prendre des photographies de l’objet observé.

La vidéo suivante présente le remplacement des lentilles en novembre 2023.

L’article complet se trouve ici : https://www.cieletespace.fr/actualites/la-grande-lunette-de-meudon-retrouve-ses-lentilles

Vous pouvez aussi retrouver une histoire des observatoires astronomiques sur la vidéo suivante : https://lejournal.cnrs.fr/videos/la-grande-histoire-des-observatoires-astronomiques

La coupole est équipée d’un plancher mobile qui permet d’ajuster la hauteur en fonction de l’inclinaison de la lunette.

D’autres installations pourront aussi faire l’objet d’un projet.

Cette première visite laisse augurer un partenariat sur la durée entre le lycée La Fayette et l’Observatoire de Paris – site de Meudon.

BTS électrotechnique qualifié en finale du concours FANUC !

Thibault Daudin et Philippe Oram, étudiants en 2e année de BTS électrotechnique, participent au concours organisé par FANUC — https://olympiades-fanuc.com/.

Ce concours comporte deux phases. Une première, l’avant-projet, pour laquelle il faut répondre à un cahier des charges en utilisant les logiciels FANUC de programmation et de configuration de commande numérique (CN), d’interface homme-machine (IHM) et de programmation automate.

Cette année il s’agissait de simuler le fonctionnement d’une machine de sertissage de fenêtre.

Les deux étudiants, accompagnés de leur enseignant, David Brunet, ont réalisé une partie de l’avant-projet avec notamment des écrans de l’IHM pour piloter la machine :

Un programme ISO pour le pilotage de la CN, intégrant du code G.

Un programme PMC en langage LADDER pour gérer l’automate de la CN et l’adaptation du clavier de la CN pour piloter la machine :

Enfin, ils ont remis un rapport détaillant la réalisation de leur travail.

Après examen de leur dossier et de tous les documents déposés, ils viennent d’apprendre qu’ils sont qualifiés pour la phase finale qui aura lieu le 7 février prochain.

D’ici là, ils auront droit à une journée de formation dans les locaux de FANUC à Lisses début janvier.

Souhaitons leur bonne chance pour la finale !

Chantiers en BTS électrotechnique

Les étudiants de 2e année sont intervenus sur le site de Fontaineroux

Mercredi 30 novembre a eu lieu la phase pratique de l’épreuve d’organisation de chantier (E5 – U2) pour les 2e années de BTS électrotechnique, qui est une des épreuves professionnelles pour l’obtention de leur BTS.

Cette année, l’ensemble de la classe s’est déplacée sur le site de Fontaineroux pour rénover l’éclairage de l’escalier entre les bâtiments B et C, ainsi que l’éclairage de la zone de cours de l’espace du Bac Pro SN dans le bâtiment E.

Ils sont évalués, au cours de cette épreuve, sur leurs compétences en matière de préparation, conduite et réception d’un chantier. Après avoir préparé un chantier pendant 8h, ils jouent chacun leur tour le rôle de chef de chantier pendant que les autres étudiants jouent celui d’ouvrier électricien.

Grâce à ces chantiers, nous rénovons depuis plus de 10 ans les couloirs du lycée afin de mettre en place des éclairages LED qui diminuent la consommation électrique et un allumage automatique qui améliore le confort des usagers.

C’est la deuxième fois que nous intervenons sur le site de Fontaineroux.

La réception de la première phase des chantiers a eu lieu mardi 6 décembre en présence de Mme Chauvet-Gaultier, M Morineau, M Durieux, M Escudero et M Minot-Fouquet.

Mme Chauvet-Gaultier a remercié les étudiants de 2BTSET pour ces réalisations qui concourent à de meilleures conditions de vie des élèves, professeurs et personnels non enseignants du site de Fontaineroux.

La deuxième étape a eu lieu mardi 5 décembre et les étudiants ont finalisé la rénovation de l’éclairage de la salle E13 des Bac Pro CIEL.

La réception a eu lieu mardi 12 décembre. Tout s’est bien passé.

Visite de Steve Normand – CEGEP de Matane

Nous avons eu la visite de Steve Normand, responsable des relations internationales au CEGEP de Matane.

Nous avons un partenariat avec cette organisme de formation depuis maintenant près de 10 ans. Il permet aux étudiants de BTS CIEL-IR et BTS électrotechnique de faire une année d’étude à Matane et d’obtenir un DEC (Diplôme d’Etude Collégiale) ainsi qu’un permis de travail pour y rester après l’obtention du diplôme.

Ce partenariat permet de réduire les frais liés à cette poursuite d’étude, qui ne revient au final, pas plus cher qu’une année d’étude avec une chambre en cité universitaire.

Pour les étudiants de BTS SN-IR, la filière du DEC est celle d’informatique : https://www.cegep-matane.qc.ca/programmes/informatique/

Pour les étudiants de BTS électrotechnique, la filière du DEC est celle de la technologie du génie électrique : automatisation et contrôle : https://www.cegep-matane.qc.ca/programmes/genie-electrique/

Nous espérons que dès l’année prochaine, des étudiants du lycée La Fayette se rendront à nouveau au CEGEP de Matane, pour incrémenter la liste des 40 étudiants (13 stagiaires de BTS SN-IR et 27 poursuivants en DEC) qui ont déjà tenté l’expérience.

Alexandre Facchin et Alain Menu (enseignants BTS CIEL-IR)

David Brunet (enseignant BTS électrotechnique)

Le vendredi 17 novembre, le lycée La Fayette organisait ses premières tables rondes de l’industrie.

Le public a pu échanger avec des professionnels, des professeurs et des élèves, étudiants de différents domaines.

La première table ronde portait sur l’électrotechnique. L’électrotechnique c’est : l’étude de la mise en œuvre, de l’utilisation et de la maintenance des équipements électriques a tout d’abord indiqué David Brunet, un professeur. Ensuite, nous avons fait la connaissance de Rayan, étudiant en classe préparatoire pour une école d’ingénieur, la prépa ATS (admission technicien supérieur), ancien élève de baccalauréat professionnel. Le parcours de Rayan est riche et surtout démontre qu’un élève de lycée professionnel peut envisager une belle poursuite d’étude. En effet, même si le parcours de Rayan est atypique, il illustre néanmoins qu’avec de l’engagement et de la volonté, il est possible de s’inscrire dans une dynamique de réussite. Cette table ronde s’est poursuivie avec l’intervention de Frédéric Vantouroux, Chef de mission parcours professionnel EDF – DPN – CNPE de Nogent Sur Seine qui a porté nos regards vers la filière du nucléaire. Le lycée est engagé dans une coloration nucléaire de ses filières métier de l’électricité et des environnements connectés, cela signifie que certains cours sont adaptés afin de se projeter dans cet environnement a expliqué David Poujol, enseignant de la filière. Frédéric Vantouroux a conclu en expliquant que le secteur du nucléaire était porteur et avait besoin de recruter de manière conséquente. Des vocations sont peut-être en train de naître !

La filière de la productique a ensuite été mise à l’honneur. La productique, qui peut se définir comme l’intégration de l’informatique aux moyens de production, englobe également les techniques de manutention de poste à poste, ou de machine à machine, de machine à magasin de stockage d’en-cours ou de produits finis. Hélène Le Floch, Responsable de l’administratif, de la comptabilité et des ressources humaines de l’entreprise MECA DISTRIBUTION a introduit cette table ronde en présentant son entreprise et a dressé des perspectives en termes de recrutement notamment. Celles-ci sont très intéressantes, les besoins en recrutement sont conséquents, et les élèves de lycée professionnel ont des profils particulièrement recherchés. Iréna, étudiante en apprentissage, a présenté son parcours avec beaucoup de dynamisme. Irina est notamment revenue sur la place des femmes dans ces filières majoritairement masculines. Désormais, les femmes ont leur place dans ce secteur d’activité, même dans les ateliers. En effet, la mixité apporte de la plus-value au sein des équipes. Jérémy, élève de baccalauréat professionnel a également partagé son parcours. Le lycée pro lui a permis de gagner en confiance en lui, car il aime ce qu’il fait, et sait qu’il va réussir. Jérémy est un élève heureux ! Enfin le professeur de la filière Karim Chekroune a exposé les qualités nécessaires afin de réussir son parcours : là aussi l’engagement est important, mais les élèves travaillent également la précision, la minutie, ce qui s’apprend. Tous les élèves y ont donc toute leur place !

Enfin, la table ronde autour de la cybersécurité a débuté par une intervention de Patrick Maylaender, professeur afin qu’il présente ce domaine d’activité : la cybersécurité consiste à protéger les systèmes, les réseaux et les programmes contre les attaques numériques. Ces cyberattaques visent généralement à accéder à des informations sensibles, à les modifier ou à les détruire, à extorquer de l’argent aux utilisateurs, ou à interrompre les processus normaux de l’entreprise. En raison d’un contexte très évolutif, cette filière connaît de profondes mutations très régulièrement.  Cela implique que les référentiels de formations évoluent en permanence, ce qui nous demande de nous adapter a expliqué Alexandre Facchin professeur. Désormais, les notions sont abordées par le « faire » plutôt que par le « savoir ». Garance, étudiante, a également expliqué que son engagement dans cette filière est une conjugaison de passion et d’héritage familial. Garance est une étudiante épanouie après avoir été une élève peu motivée avant d’obtenir son bac. Guillaume élève de baccalauréat témoigne également : j’aime ce que j’apprends et je me sens bien dans ma filière. Guillaume envisage une poursuite d’étude. Enfin, le chef d’escadron Thibaut Heckmann de l’école des officiers de gendarmerie de Melun a apporté son expertise dans le domaine : les enjeux sont nationaux et internationaux et la filière a besoin de personnels qualifiés. Cette table ronde a été l’occasion pour le lycée d’annoncer son futur partenariat avec l’école des officiers de gendarmerie de Melun. Celui-ci se matérialisera par des conférences des experts de la cybersécurité pour les étudiants, des immersions dans les locaux de la gendarmerie et des stages dans leurs structures. Cette collaboration, riche de promesses, permet également de valoriser l’engagement citoyen des élèves, car les classes de BTS seront labellisées classes de défense et de sécurité globale.

Ces tables rondes ont été conclues par l’intervention de Michel Gonord, le maire de la ville de Champagne-Sur-Seine. Il a insisté sur tout le bénéfice qu’il aurait pu tirer de ce type d’événement quand il était élève.

Le public a été enchanté de la richesse des échanges et de l’engagement des équipes au service de la réussite de chaque élève. Le lycée vous accueille comme vous êtes ! Rendez-vous pris pour l’année prochaine !

 Le lycée la Fayette vous accueille pour les journées portes ouvertes le SAMEDI 3 FEVRIER 2024.

3e au concours FANUC !

Ethan Marzive et Rayan Soumahoro, étudiants en 2e année de BTS électrotechnique, sont arrivés 3e lors de la finale du concours d’intégration de commande numérique.

Cette finale avait lieu le lundi 27 mars 2023 sur toute la journée dans les locaux de la société FANUC à Lisses. Nous en profitons pour remercier FANUC pour son accueil et en particulier toute l’équipe CNC de chez FANUC pour l’organisation de ce concours. Au passage, un remerciement tout particulier à M Renaud Michel pour son accompagnement tout au long des étapes de ce concours.

Nos deux étudiants ont eu à réaliser 4 épreuves lors de cette finale :

  • Épreuve n°1 : sécurisation d’un parc machine. Cette épreuve consistait à réaliser la sauvegarde complète d’une CN (Commande Numérique) et à vérifier son bon fonctionnement.
  • Épreuve n°2 : chargement de l’AVP (AVant-Projet) réalisé lors de la première phase du concours (voir article lycée : https://www.lyceelafayette.fr/index.php/2023/01/03/finale-du-concours-fanuc/). Pour cette épreuve, les étudiants devaient charger leur AVP dans la cellule éducation, vérifier son bon fonctionnement et présenter et expliquer leur projet aux membres du jury.
  • Épreuve n°3 : Imprévu. Pour cette épreuve, les étudiants devaient déterminer les pannes présentes sur la machine, les résoudre et vérifier le bon fonctionnement suite à la remise en état.
  • Épreuve n°4 : développement d’une supervision. Pour cette épreuve, il s’agissait de développer une IHM (Interface Homme Machine) de palpage, adapter une macro de palpage, adapter le programme automate (PMC) et paramétrer la fonction de palpage.

À l’issue de ces quatre épreuves, M Soumahoro a participé au quiz final en répondant à des questions sur FANUC et ses applications.

M Soumahoro et M Marzive ont travaillé d’arrache-pied sur toute la journée et ont brillamment atteint la 3eplace du concours sur les 6 équipes présentes pour cette finale. Un beau résultat pour cette première participation du BTS électrotechnique à ce concours. Ils ont mis la barre haute pour les étudiants de 1re année qui participeront l’année prochaine à ce concours.

Pendant le concours, M Soumahoro a même pris le temps de répondre à une interview pour le site de l’Étudiant.

On nous voit à la fin à partir de 23′ !

Challenge SST

Le 11 avril dernier, quatre étudiants de 2e année de BTS électrotechnique, accompagné d’un enseignant de génie électrique, ont participé au challenge « Ose la santé et la sécurité au travail » organisé par EDF, la CRAMIF d’Île-de-France, l’INRS et la région académique Île-de-France.

Les étudiants ont participé à trois épreuves en lien avec la sécurité et la santé au travail. Ces épreuves faisaient appel à leur analyse d’une situation, leur logique et leurs connaissances dans le domaine électrique.

Entre deux épreuves, les étudiants ont pu visiter des stands sur lesquels étaient représentées les entreprises partenaires.

L’après-midi, nous avons pu visiter les locaux du site de formation ENEDIS et le site de formation EDF, avec notamment le simulateur de poste de commande de centrale nucléaire, ainsi que l’espace de formation en zone radioactive.

Les résultats du challenge nous seront communiqués ultérieurement.