Salon mondial du nucléaire civil  (WNE)

Les étudiants de 2e année de BTS électrotechnique se sont rendus mercredi 29 novembre sur le salon mondial du nucléaire civil WNE : World Nuclear Exhibition.

Ils ont été accueillis par des membres du GIFEN – Groupement des Industriels Français de l’Énergie Nucléaire qui avait organisé pour l’occasion un stand avec la présence de multiple entreprise du secteur. Les étudiants ont pu rencontrer des professionnels du secteur pour les informer sur les métiers auxquels ils peuvent prétendre avec leur BTS ou après une poursuite d’étude, mais aussi tester des applications en réalité virtuelle pour se former à l’environnement nucléaire ou visiter le cœur d’un réacteur. 

Ils ont pu assister à des conférences où de jeunes techniciens et ingénieurs de la filière témoignaient de leur expérience.

Dans un deuxième temps, une visite de certains stands du salon était organisée avec notamment la visite du stand d’EDF où ils ont pu assister à la présentation de la maquette hybride développée par EDF pour toutes les centrales existantes. Cette maquette 3D permet de former les agents, d’organiser des réunions sur site 3D à distance afin de préparer des opérations à venir, et aussi de préparer les travaux à venir en immergeant les agents avec de la réalité augmentée dans leur futur environnement.

Cette sortie a été très enrichissante pour tous les étudiants et leur permet d’envisager leur avenir dans cette filière qui recrute beaucoup. Les différents métiers sont présentés sur la plateforme https://www.monavenirdanslenucleaire.fr/ .

Le vendredi 17 novembre, le lycée La Fayette organisait ses premières tables rondes de l’industrie.

Le public a pu échanger avec des professionnels, des professeurs et des élèves, étudiants de différents domaines.

La première table ronde portait sur l’électrotechnique. L’électrotechnique c’est : l’étude de la mise en œuvre, de l’utilisation et de la maintenance des équipements électriques a tout d’abord indiqué David Brunet, un professeur. Ensuite, nous avons fait la connaissance de Rayan, étudiant en classe préparatoire pour une école d’ingénieur, la prépa ATS (admission technicien supérieur), ancien élève de baccalauréat professionnel. Le parcours de Rayan est riche et surtout démontre qu’un élève de lycée professionnel peut envisager une belle poursuite d’étude. En effet, même si le parcours de Rayan est atypique, il illustre néanmoins qu’avec de l’engagement et de la volonté, il est possible de s’inscrire dans une dynamique de réussite. Cette table ronde s’est poursuivie avec l’intervention de Frédéric Vantouroux, Chef de mission parcours professionnel EDF – DPN – CNPE de Nogent Sur Seine qui a porté nos regards vers la filière du nucléaire. Le lycée est engagé dans une coloration nucléaire de ses filières métier de l’électricité et des environnements connectés, cela signifie que certains cours sont adaptés afin de se projeter dans cet environnement a expliqué David Poujol, enseignant de la filière. Frédéric Vantouroux a conclu en expliquant que le secteur du nucléaire était porteur et avait besoin de recruter de manière conséquente. Des vocations sont peut-être en train de naître !

La filière de la productique a ensuite été mise à l’honneur. La productique, qui peut se définir comme l’intégration de l’informatique aux moyens de production, englobe également les techniques de manutention de poste à poste, ou de machine à machine, de machine à magasin de stockage d’en-cours ou de produits finis. Hélène Le Floch, Responsable de l’administratif, de la comptabilité et des ressources humaines de l’entreprise MECA DISTRIBUTION a introduit cette table ronde en présentant son entreprise et a dressé des perspectives en termes de recrutement notamment. Celles-ci sont très intéressantes, les besoins en recrutement sont conséquents, et les élèves de lycée professionnel ont des profils particulièrement recherchés. Iréna, étudiante en apprentissage, a présenté son parcours avec beaucoup de dynamisme. Irina est notamment revenue sur la place des femmes dans ces filières majoritairement masculines. Désormais, les femmes ont leur place dans ce secteur d’activité, même dans les ateliers. En effet, la mixité apporte de la plus-value au sein des équipes. Jérémy, élève de baccalauréat professionnel a également partagé son parcours. Le lycée pro lui a permis de gagner en confiance en lui, car il aime ce qu’il fait, et sait qu’il va réussir. Jérémy est un élève heureux ! Enfin le professeur de la filière Karim Chekroune a exposé les qualités nécessaires afin de réussir son parcours : là aussi l’engagement est important, mais les élèves travaillent également la précision, la minutie, ce qui s’apprend. Tous les élèves y ont donc toute leur place !

Enfin, la table ronde autour de la cybersécurité a débuté par une intervention de Patrick Maylaender, professeur afin qu’il présente ce domaine d’activité : la cybersécurité consiste à protéger les systèmes, les réseaux et les programmes contre les attaques numériques. Ces cyberattaques visent généralement à accéder à des informations sensibles, à les modifier ou à les détruire, à extorquer de l’argent aux utilisateurs, ou à interrompre les processus normaux de l’entreprise. En raison d’un contexte très évolutif, cette filière connaît de profondes mutations très régulièrement.  Cela implique que les référentiels de formations évoluent en permanence, ce qui nous demande de nous adapter a expliqué Alexandre Facchin professeur. Désormais, les notions sont abordées par le « faire » plutôt que par le « savoir ». Garance, étudiante, a également expliqué que son engagement dans cette filière est une conjugaison de passion et d’héritage familial. Garance est une étudiante épanouie après avoir été une élève peu motivée avant d’obtenir son bac. Guillaume élève de baccalauréat témoigne également : j’aime ce que j’apprends et je me sens bien dans ma filière. Guillaume envisage une poursuite d’étude. Enfin, le chef d’escadron Thibaut Heckmann de l’école des officiers de gendarmerie de Melun a apporté son expertise dans le domaine : les enjeux sont nationaux et internationaux et la filière a besoin de personnels qualifiés. Cette table ronde a été l’occasion pour le lycée d’annoncer son futur partenariat avec l’école des officiers de gendarmerie de Melun. Celui-ci se matérialisera par des conférences des experts de la cybersécurité pour les étudiants, des immersions dans les locaux de la gendarmerie et des stages dans leurs structures. Cette collaboration, riche de promesses, permet également de valoriser l’engagement citoyen des élèves, car les classes de BTS seront labellisées classes de défense et de sécurité globale.

Ces tables rondes ont été conclues par l’intervention de Michel Gonord, le maire de la ville de Champagne-Sur-Seine. Il a insisté sur tout le bénéfice qu’il aurait pu tirer de ce type d’événement quand il était élève.

Le public a été enchanté de la richesse des échanges et de l’engagement des équipes au service de la réussite de chaque élève. Le lycée vous accueille comme vous êtes ! Rendez-vous pris pour l’année prochaine !

 Le lycée la Fayette vous accueille pour les journées portes ouvertes le SAMEDI 3 FEVRIER 2024.

Suite à l’annulation de la cérémonie de remise des diplômes, ils seront remis sur le site de CHAMPAGNE sur présentation de pièce d’identité et de pouvoir si c’est une autre personne.

Vous pouvez prendre rendez vous auprès de la loge de l’établissement au 01.64.69.54.10

Notre entreprise inclusive !

Le Lycée La Fayette inaugure son entreprise inclusive. Mardi 12 septembre 2023, la communauté éducative du lycée La Fayette de Champagne-Sur-Seine a officiellement ouvert son espace entreprise inclusive.

Ces espaces ont été pensés afin de favoriser l’engagement des élèves de CAP Equipier Polyvalent du commerce dans leur scolarité. Ces élèves vont pourvoir bénéficier de salles de classe dédiées, pensées en adéquation avec leurs besoins plaçant les compétences psycho sociales au cœur des apprentissages.

crédit photo JB Antoine

CONCERT DE POCHE

C’est l’histoire enchantée des classes de 2 CAP EPC et 2 MBBE3 du lycée La Fayette de Champagne-sur-Seine qui ont pu vivre des moments magiques grâce à l’association « les concerts de Poche ».
Pour le chef de chœur Benjamin Vinit, le défi à relever n’était pas le moindre puisqu’il s’agissait d’initier les lycéens à la musique classique par le biais du chant choral. Son pari : que les jeunes se produisent en première partie d’un concert de deux ensembles musicaux d’exception, le quatuor Akilone et le quatuor Ardeo.


Au fil des répétitions les lycéens transportés dans l’univers de leur sémillant chef de chœur, ont côtoyé des œuvres de Mozart, Schubert et Mendelssohn.
En écho à ce qui se mettait en place au lycée, une chorale éphémère des habitants de Villemer était également mise sur pied. Apprenant les mêmes mélodies l’objectif était de réunir les deux formations lors du spectacle final.
Quelques répétitions communes avec les habitants de Villemer ont permis aux lycéens de prendre conscience de la beauté du chant choral, chacun se sentant investi dans sa mission d’artiste en herbe. Après seulement dix séances et avec un enthousiasme certain, tout le monde a été prêt pour le concert.
Que d’émotion le 23 mai dernier, lorsque sous la houlette de Benjamin Vinit pas moins de soixante dix choristes ont pris place sur la scène de la salle des fêtes de Villemer et ont entamé le concert accompagnés par les musiciennes du quatuor Ardeo et du quatuor Akilone. La performance des choristes a été vivement appréciée du public saluant ainsi l’énorme challenge que s’était donné le chef de chœur.


Nul doute que les lycéens sortis grandis de cette expérience, garderons pour longtemps en mémoire le souvenir de cette soirée !
Les élèves, les enseignants et CPE du lycée La Fayette de Champagne-sur-Seine remercient chaleureusement toute l’équipe des Concerts de poche engagée dans ce formidable projet : Hélène Hautot, Noria Ziane et bien sûr Benjamin Vinit ! ainsi que le quatuor Ardeo et et le quatuor Akilone d’avoir permis cet instant suspendu.

La Fayette à l’opéra Garnier

Les élèves des classes de 2CAPEPC et de  2MBBE3 ont visité l’opéra Garnier vendredi 14 avril 2023. Cette visite a eu lieu dans le cadre du projet « Les concerts de poche » dont l’objectif est de donner accès à la culture musicale classique à un public néophyte. Mardi 23 mai 2023, ces élèves vont eux-même devenir des artistes…

Venez nombreux les soutenir à Villemer !