Sortie au musée Mallarmé

Ce mardi 8 février 2022, les deuxièmes années de BTS SNIR et SNEC se sont rendues à la maison de l’écrivain symboliste Stéphane Mallarmé située à Vulaines-sur-Seine. Les guides de cette maison, convertie en musée, ont accueilli les élèves à 9 h 30 et leur ont présenté la demeure de l’auteur. Nous avons donc pu visiter les pièces de cette maison, contenant plusieurs œuvres d’autres artistes qui avaient côtoyé le maître des lieux, mais aussi beaucoup de vers de ses poèmes, surtout dans son jardin. Nous avons pu découvrir le mobilier utilisé par l’auteur, qui était plutôt rudimentaire vu ses faibles revenus dus à sa faible popularité à son époque. Le musée nous a également fait l’honneur de nous présenter quelques pièces de collection provenant de ses réserves, notamment des objets personnels ayant appartenu à la fille du poète, Geneviève Mallarmé-Bonniot ou encore des encres qui furent utilisées par l’auteur avant sa mort. Cette visite fut très enrichissante pour nous qui avons un thème d’écriture personnelle qui porte cette année sur la maison. Celle-ci nous a permis d’en apprendre plus sur la manière dont un auteur ayant vécu à quelques kilomètres du lycée utilisait sa maison ou ce que ce lieu représentait pour lui. Nous tenons à remercier l’équipe du musée qui nous a accueillis chaleureusement et qui était à l’écoute durant toute la visite, les guides ont contribué à rendre la visite intéressante, enrichissante et divertissante.

Biographie du poète

Stéphane Mallarmé est né le 18 mars 1842 à Paris. Il était professeur d’anglais à la capitale, métier qu’il exerçait uniquement à des fins monétaires et qui ne le passionnait pas. En parallèle de son travail, il publie des poèmes et des commentaires de texte qui seront vivement critiqués pour leurs difficultés de compréhension. Il aura deux enfants avec sa femme, Maria Christina Gerhard, Geneviève et Anatole, mais ce dernier mourra d’une maladie infantile à l’âge de 8 ans. Il se trouve en 1974 une maison de villégiature en bord de Seine et non loin de la forêt de Fontainebleau qu’il louera jusqu’à sa mort en 1898. Il y accueillera, lors de ses fameux mardis littéraires, plusieurs grands noms artistiques de l’époque, notamment Monet, très controversé à l’époque tout comme Mallarmé, ainsi que d’autres grands noms artistiques : Verlaine, Vuillard, Roussel, pour ne citer que des exemples. Il mourra en 1898 dans cette maison de Valvins à l’âge de 56 ans, notamment à cause de sa surconsommation de tabac, courante dans une société qui, à l’époque, ignorait les problèmes de santé que cela engendrait.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés